BOA logo
Radio Evasion
Radio Evasion

Le monde "normal" au filtre de l'autisme Asperger

Le LEM - Par Radio Evasion

08 déc.

Dans cet épisode
on discute :

Innovations sociales en Bretagne
Transition écologique et biodiversité
Émissions culturelles

Dans son récit autobiographique Voyage en Normalaisie paru aux éditions L'Harmattan, Benoit Quinquis raconte avec humour (et dessins) sa perception du monde au travers de son autisme Asperger.

Retrouvez Voyage en Normalaisie de Benoît Qjuinquis sur le site internet de L'Harmattan

Le syndrome d'Asperger est une forme d'autisme, sans doute la plus connue. Ce n'est donc pas une maladie contagieuse ni même une maladie véritablement, c'est plutôt un fonctionnement du cerveau différent. Il se traduit par une hypersensibilité aux stimuli sensoriels, une difficulté à vivre les relations sociales et à communiquer, du fait de maladresses, d'une franchise totale, d'intérêts spécifiques auxquels ces personnes consacrent des heures entières... On parle de "trouble" car le comportement des personnes autistes Asperger peut dérouter les personnes "normales".

Voyage en Normalaisie, le titre choisi par Benoît Quinquis pour raconter sa vision du monde, fait à la fois référence à ce décalage entre un monde qui se revendique comme "normal" alors qu'on pourrait considérer à bien des égards qu'il est étrange, incohérent voire absurde, et générateur de "malaise". 

Faire de l'autisme une force

"Toutes mes difficultés s'expliquaient enfin" affirme Benoît Quinquis qui a reçu son diagnostic avec un grand soulagement. Il n'a su qu'à 28 ans ce qu'il était mais ce délai lui a sans doute permis de suivre une scolarité dans des établissements classiques sans en être exclu. Une reconnaissance de travailleur handicapé a également suivi. Aujourd'hui, il ne vit pas son autisme comme un problème. Il en a même fait une force : dans la mesure où il supporte mal le bruit et la foule, il n'a jamais été attiré par les sorties et a pu consacrer ses soirées à ses études. Il est donc docteur en philosophie et ce domaine l'a bien aidé aussi à prendre le temps de comprendre. 

Dans Voyage en Normalaisie, Benoît Quinquis se pose en explorateur comme dans Les lettre persanes de Montesquieu. Son livre est aussi l'occasion de nous faire découvrir les caractéristiques de l'autisme Asperger : hypersensibilité à la lumière, au bruit, au confort des vêtements, impossibilité à s'adonner aux jeux collectifs (notamment de ballon), besoin d'approfondir à fond certains sujets par la lecture ou l'écriture, écoute attentive des personnes qui lui parlent... 

De l'humour, mais parfois grinçant

Comme les personnes autistes ont du mal à intégrer les normes sociales et qu'elles n'ont pas tendance à imiter de leurs semblables, elles sont souvent victimes d'ostracisme. Le manque d'empathie et d'intelligence se conjuguent pour entraîner au mieux le rejet, au pire les brimades et la violence. Le jeune Benoît a donc été victime de harcèlement pendant l'essentiel de sa scolarité, du fait des enfants comme des adultes. Ce n'est que lors de ses études supérieures qu'il a pu véritablement nouer des amitiés. Il constate fort heureusement que la médiation autour de l'autisme a fait progresser la tolérance et la bienveillance envers les personnes comme lui. Il se sent aussi désinhibé car il sait désormais pour quelle raison ses réactions peuvent surprendre les autres. 

Le livre est très drôle, agrémenté d'une sélection des dessins satiriques pour lesquels on connait aussi l'auteur (sous le pseudonyme de Blequin)  ; il est en vente au prix de 13 € (version papier, ou 9,99 € en téléchargement). 

Cofinancé par
Logo BOA
Logo BOA
Radio BOA
3 rue de Pont-Aven
29300 Quimperlé, Bretagne, France
Mentions légales -

Ce site n'utilise pas de cookies

- Propulsé par Lumy © 2024 Radio BOA